de Basket Noir Sport Chaussure Homme Chaussure de Basket Sport Homme qx0tSzww de Basket Noir Sport Chaussure Homme Chaussure de Basket Sport Homme qx0tSzww de Basket Noir Sport Chaussure Homme Chaussure de Basket Sport Homme qx0tSzww de Basket Noir Sport Chaussure Homme Chaussure de Basket Sport Homme qx0tSzww
Sandales Sandales Multi Or Tropeziennes Les Tropeziennes Tropeziennes Belinda Les e17 Les Belinda trrCUqw

Ivo

Sanader

Premier ministre de Croatie

Discours prononcé devant l'Assemblée

Noir de de Homme Sport Chaussure Basket Chaussure Sport Homme Basket mardi, 27 avril 2004

Merci beaucoup. Monsieur le Président de l’Assemblée parlementaire, Monsieur le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Mesdames et Messieurs les parlementaires, Excellences, Mesdames, Messieurs, c’est un grand honneur pour le Premier ministre de la Croatie d’être à Strasbourg aujourd’hui. Je suis reconnaissant de l’occasion qui m’est donnée de prendre la parole devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, le plus ancien forum parlementaire international du monde. Je tiens à vous dire combien je suis heureux de pouvoir partager avec vous certaines de mes réflexions concernant le développement de mon pays et son programme européen.

Permettez-moi aussi de rendre hommage à l’excellent travail accompli par le Conseil de l’Europe en général, et l’Assemblée parlementaire en particulier, s’agissant de promouvoir la démocratie, de renforcer les normes démocratiques et l’Etat de droit, et d’assurer le respect des droits de l’homme sur l’ensemble de notre continent. Sa contribution à la construction d’une nouvelle Europe sans clivages est d’une importance considérable. Dans ce contexte, j’estime que l’héritage de cette Organisation est la preuve manifeste que les idéaux, normes et principes européens communs ne sont pas simplement une aspiration, mais qu’ils ont aussi une incidence concrète et durable sur l’Europe d’aujourd’hui. Dans cette optique, je suis convaincu que, depuis 1996, année de son adhésion au Conseil de l’Europe, mon pays, la Croatie, a lui aussi contribué à promouvoir nos valeurs européennes communes.

Cette contribution, du reste, a été dûment reconnue il y a une semaine à peine, lorsque dans cette ville même, dans l’enceinte du Parlement européen, mon ministre des Affaires étrangères a été saisi de l’avis recommandant clairement que, à la réunion de juin du Conseil européen, la Croatie obtienne le statut de candidat à l’adhésion à l’Union européenne. En un temps très court, huit ans à peine, nous avons fait beaucoup de chemin. Nous sommes fiers de chacune des mesures prises, de la mise en œuvre des vingt et un engagements que nous avons contractés en 1996, sur l’avis de la Commission européenne.

Pour l’ensemble de l’Europe et de ses citoyens, Strasbourg revêt une importance particulière. Ce n’est pas seulement le siège des institutions européennes, mais aussi, de fait, le véritable symbole d’une nouvelle Europe unie, de ses premiers pas et de son développement fondés sur des principes et des valeurs partagés. Strasbourg revêt aussi une importance particulière pour mon pays. Il y a huit ans, la Croatie est devenue membre du Conseil de l’Europe, au lendemain de la guerre, avec son cortège de graves conséquences pour son économie, pour sa société, pour l’avenir de son peuple, collectivement et individuellement. L’adhésion à l’Organisation a alors représenté la preuve de la capacité de la Croatie à devenir membre de la famille européenne des nations et des valeurs.

Cependant, il y a une semaine, une nouvelle perspective s’est ouverte pour mon pays dans son rapport à l’Union européenne. Cela représente non seulement un pas en avant important dans ce processus, mais aussi une obligation et une indication précises de la nécessité pour la Croatie de poursuivre son développement ainsi que d’adopter et de mettre en œuvre les normes et les principes européens.

Les élections législatives de novembre dernier ont conduit à la formation d’un nouveau gouvernement que j’ai l’honneur de diriger. Nous avons pleinement accepté ce défi et la responsabilité que les électeurs ont confiée à l’Union démocratique croate (HDZ). En tant que parti dont le programme se fonde sur les valeurs démocratiques européennes, son programme d’action est prioritairement axé sur la démocratie et l’Europe. Nous sommes déterminés à faire de la Croatie un Etat tout à fait démocratique et prospère, au bénéfice de tous ses citoyens.

Les principales priorités de mon gouvernement restent l’adhésion à l’Union européenne et à l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (Otan). Nous nous attachons activement, et, au vu de l’avis, avec une détermination encore plus forte, à poursuivre ces objectifs. Nous ne considérons pas l’adhésion éventuelle aux institutions euro-atlantiques comme une fin en soi, mais comme un moyen de garantir notre contribution dynamique et concrète au renforcement de la stabilité démocratique en Europe.

Mon gouvernement s’est engagé à ne ménager aucun effort pour renforcer les valeurs et les principes démocratiques, assurer le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, et mettre en place un cadre permettant à tous ses citoyens de jouir pleinement de ces droits et valeurs. Nous avons clairement prouvé, dans la pratique, notre engagement sans équivoque à protéger les droits spécifiques de toutes les personnes appartenant à une minorité nationale, dans le plein respect de l’application des mesures dites préférentielles. La pertinence de cette politique est confirmée par le soutien des représentants des minorités nationales dont mon gouvernement jouit au sein du parlement.

Le gouvernement a contribué notablement à créer les conditions nécessaires et a pris les mesures voulues, y compris l’allocation de ressources financières importantes, pour assurer le retour des réfugiés et la reconstruction des biens endommagés à cause de la guerre. Une attention particulière a été accordée à ces questions ainsi qu’à l’instauration de la prospérité et d’un climat de tolérance au sein du pays. Mon gouvernement souhaite tourner une nouvelle page, regarder vers l’avenir et offrir à tous ses citoyens la possibilité de mener une vie meilleure, débarrassée des conflits nationaux et des querelles héritées d’un passé révolu.

Nous sommes toujours fermement engagés dans la poursuite de notre coopération avec le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). Je voudrais juste souligner que cette coopération, qui représente une part importante du respect et de la mise en œuvre des obligations internationales de la Croatie, a considérablement progressé et qu’elle a été appréciée de manière très positive par le procureur du tribunal. L’évaluation positive de la coopération de la Croatie avec le TPIY a de même été confirmée dans l’avis de la Commission européenne de la semaine dernière.

Une fois que le statut de candidat sera octroyé à la Croatie, notre approche de l’Union européenne nécessitera sans aucun doute de nouvelles réformes, ainsi que l’harmonisation de nombre de lois, de règlements et de pratiques avec l’acquis communautaire afin qu’ils soient pleinement conformes aux normes de l’Union européenne. Nous sommes prêts et déterminés à nous lancer dans ce processus avec un grand dévouement – non seulement le gouvernement, mais aussi les citoyens et la population en général.

Entièrement convaincue que cet avis constitue une avancée historique, mais qu’il ne représente qu’un pas en avant, même s’il s’agit d’un grand pas, dans cette direction, la Croatie, en tant que futur candidate, est prête à poursuivre son chemin sur la voie de l’intégration à l’Union européenne. Il va sans dire que, à ce stade, elle est prête à passer à la vitesse supérieure.

Basket Homme Chaussure Sport Homme Sport Chaussure Basket de Noir de Les relations de la Croatie avec les pays voisins et l’intensification de la coopération régionale constituent par ailleurs un autre aspect fondamental des priorités et objectifs stratégiques de mon gouvernement. La consolidation et l’approfondissement des relations avec nos voisins sont l’une des clés du développement de la stabilité démocratique dans notre région de l’Europe, stabilité à laquelle nous portons un intérêt incontestable à long terme. Car l’Histoire a donné à mon peuple de nombreux rôles différents. Aujourd’hui, la Croatie, en tant que pays totalement indépendant et candidat pleinement qualifié pour l’adhésion à l’Union européenne, est prête à assumer une autre responsabilité d’envergure – qui ne peut qu’être bénéfique à notre propre nation et à la région elle- même -, celle de rapprocher davantage l’Europe de ses régions du Sud-Est et de servir de pont entre l’Europe et le Sud-Est.

La Croatie est déterminée à favoriser ses relations et sa coopération avec tous ses voisins, et elle est convaincue que certains des obstacles actuels pourraient tout à fait être surmontés dans un proche avenir, en particulier dans le contexte des perspectives européennes existantes.

Membre du Conseil de l’Europe depuis 1996, la Croatie a contribué activement aux travaux de cette Organisation. A de nombreuses occasions et avec une inlassable énergie, le Conseil de l’Europe a confirmé son rôle primordial de porte-étendard des valeurs démocratiques, du respect de l’Etat de droit et de la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Comme je l’ai déjà dit, l’importance portée à l’admission de mon pays dans la «famille des nations démocratiques de l’Europe» s’est concrétisée, comme le montrent nos réalisations dans le domaine du développement démocratique, de l’adoption et de l’application de normes démocratiques pertinentes et du renforcement du cadre juridique assurant la protection des droits de l’homme et des droits des minorités nationales.

Depuis ses premiers jours au Conseil de l’Europe et ses premiers pas «dans la voie de la démocratie européenne», la Croatie est passée par nombre d’étapes importantes. Toutes ont laissé leur marque sur le renforcement de son système démocratique. Au long de ces changements, de ces évolutions, la Croatie a toujours pu compter sur l’aide constructive de cette Organisation, même si les évaluations et les observations concernant la mise en œuvre d’une impressionnante liste de vingt et un engagements pris en liaison avec l’entrée au Conseil de l’Europe ont parfois été critiques ou pas vraiment positives. Nous avons toujours considéré les observations et les évaluations du Conseil de l’Europe comme des avis d’experts objectifs, participant de notre effort conjoint pour asseoir la démocratie croate.

Tout cela a finalement débouché sur des évolutions concrètes et tangibles. Ce processus et ces sentiments ont très probablement été les mêmes dans presque tous les pays qui, au cours des quatorze dernières années, ont parcouru le chemin qui mène du régime totalitaire à celui des démocraties établies. Dans quelques jours, ils seront membres de l’Union européenne. J’aimerais à ce stade les féliciter vivement tous les dix, ainsi que leurs populations, de ce succès historique. J’aimerais dire aussi que la Croatie suit le même cheminement et que nous comptons dans cette marche sur le soutien et l’assistance du Conseil de l’Europe.

Je tiens, à ce propos, à remercier tous les fonctionnaires, les membres du Conseil de l’Europe, tant à l’Assemblée parlementaire qu’au Comité des Ministres, qui ont apporté leur contribution à cette cause. Ma reconnaissance va tout particulièrement au Secrétaire Général, M. Walter Schwimmer, au Président de l’Assemblée parlementaire, M. Peter Schieder, à ses prédécesseurs, Mme Leni Fischer et Lord Russell- Johnston, au Secrétaire général de l’Assemblée parlementaire, M. Bruno Haller, aux rapporteurs de l’Assemblée pour le respect des engagements pris par la Croatie, M. Jaskiernia et Mme Stoyanova, au rapporteur pour le dialogue postsuivi, Mme Durrieu, pour ne citer que quelques noms. Qu’il me soit permis de dire également ma gratitude à tous les autres membres du Secrétariat du Conseil de l’Europe qui participent activement au développement de la coopération entre la Croatie et le Conseil.

Dans la formation de la nouvelle Europe nous percevons le rôle central du Conseil dans la large diffusion et la consolidation des normes européennes communes en matière de démocratie, d’Etat de droit et de promotion et de protection des droits de l’homme. Il doit rester vigilant dans la défense de ces valeurs partagées par toute l’Europe. La démocratie, l’Etat de droit et les droits de l’homme, qui sont un héritage de notre histoire, doivent aussi guider l’Europe de l’avenir – une Europe fondée sur l’unité, sur des principes communs et sur la coopération de tous ses membres.

Quelques mots pour conclure: la Croatie a retrouvé sa voie historique. Son peuple, ses forces politiques et son gouvernement regardent vers l’Europe. Aidez-nous à réaliser ce rêve. Merci, Monsieur le Président. Merci, Mesdames, Messieurs.

Basket Homme,Chaussure Homme,Chaussures de sport, Baskets Homme,Chaussures de skate,Chaussures de running,Respirant courir baskets casual,Haute qualité Baskets,chaussures supérieures Suède Cuir et Gaze Net Tissu,Semelle en caoutchouc chaussures,Léger

PUBLICITÉ
Informations générales sur le produit
Nom du produit Basket Homme Chaussure de Sport Noir



Catégorie BASKET



Informations produit
Marque AUCUNE



Couleur principale Blanc



Couleur(s) Blanc